Analytique N°17 : Les Battle Royale

Bonjour à tous et bienvenue dans une nouvelle Analytique, la 2ème de la semaine ! Après avoir parlé en long et en large des remakes, on s’intéresse aux Battle Royale, genre en vogue depuis quelques années. Pourquoi les Battle Royale fonctionnent autant ? Tachons d’apporter une réponse dans cette 17ème Analytique !


Qu’est-ce qu’un Battle Royale ?

Fortnite
For

Le Battle Royale est un genre de jeu vidéo qui est très en vogue ces dernières années, bien qu’il ait vraiment explosé en 2017, avec l’arrivée du mode Battle Royale du jeu Fortnite d’Epic Games et du jeu PUBG (d’ailleurs nominé aux Games Awards).

Ce genre de jeu est un mélange entre le jeu de tir et les survivals. Vous êtes lancés sur une carte généralement assez grande, sur laquelle vous devrez vous équiper et survivre en faisant attention aux autres joueurs, qui sont généralement 99. Votre but est d’être le dernier joueur en vie sur la carte, qui se réduit de plus en plus au fur et à mesure de la partie.

Le genre du Battle Royale trouve l’origine de sa popularité lorsque la trilogie de romans Hunger Games est adaptée au cinéma, avec le premier film qui sort en 2012. Mais pour trouver la véritable origine du ce genre, il faut remonter au film Battle Royale.

C’est à partir de là que naîtront plusieurs jeux Battle Royale, en partant de simples serveurs Minecraft comme Hunger Games pour finir à des jeux dédiés comme Apex Legends ou Call of Duty : Warzone

Au final, en presque 10 ans d’histoire, les Battle Royale ont peu à peu pris de plus en plus d’ampleur, jusqu’à occuper les premières places depuis plusieurs années, avec notamment Fortnite, Apex Legends et Call of Duty : Warzone qui font partie des jeux les plus populaires de ces dernières années. Mais pourquoi les Battle Royale sont devenus aussi populaires ?


Un genre de jeu qui comprend son époque ?

Les Youtubers et streamers Fortnite explosent

Je pense que ça n’a échappé à personne, depuis le début de l’existence des Battle Royale, que ce soit en simple mode via Minecraft, Arma 3 ou H1Z1, ou en jeu dédié avec PUBG ou Apex, les YouTubers et streamers se jettent sur ces jeux, car au final ils s’adaptent au format actuel.

Et je ne parle même pas de Fortnite, qui était en train de devenir l’un des plus gros flops de l’histoire du jeu vidéo récent avant qu’Epic Games intègre le mode Battle Royale, qui a propulsé le jeu au sommet pendant plus de 2 ans et demi, même si ces derniers temps, le jeu commence à reculer.

Mais pourquoi le Battle Royale est un genre vraiment adapté à notre époque ? Vous savez très probablement que depuis plusieurs années, le gaming est un genre très en vogue sur YouTube, ou sur Twitch, site de stream dédié au gaming, avec l’hôte qui parle en facecam avec ses viewers.

Le Battle Royale s’adapte parfaitement à ce style de vidéos ou de stream, car on alterne moment d’actions et moment de calmes où le streamer/YouTuber peut parler à sa communauté. Et ça marche !

Sur YouTube, les jeux Battle Royale avec Fortnite en tête sont rapidement devenus les leaders des vidéos gaming, dépassant les FPS plus traditionnels, les jeux un peu plus excentriques ou les Open-World. Sur Twitch, Apex et Warzone ont connus un lancement retentissant, Fortnite a propulsé Epic Games….

Mais pourquoi les Battle Royale restent si populaires dans le temps ?


Un suivi exemplaire : le cas de Fortnite

Cet été, le mode Battle Royale de Fortnite aura 3 ans. Et si depuis peu, les audiences chutent de plus en plus, les années 2018 et 2019 auront été marquées côté jeu vidéo par un Fortnite inattaquable sur son domaine. PUBG, Apex Legends, même Call of Duty n’auront pas réussis à déloger Fortnite de son trône. Déjà oui, la gratuité aide énormément, mais vu que c’est le cas de la majorité des BR…

L’incroyable longévité de Fortnite, quasiment 2 ans et demi au sommet des FPS/TPS, pour un jeu du genre, est là grâce au suivi régulier que fait Epic Games. Mise à jour, ajout d’armes et de cosmétiques, et surtout, scénarisation d’un nouveau genre…

Sur ce point, il est difficile d’attaquer Epic Games. Pendant plus de 3 ans, Fortnite a évolué, et le jeu évolue encore. Et c’est clairement ce suivi qui a aidé Epic Games a garder son jeu au sommet.

Des mises à jours ont été lancées de manière hebdomadaire jusqu’à fin 2019, où elle se firent plus rares. Ajouts d’armes et de cosmétiques, modification du jeu, mais surtout une nouvelle méthode de scénarisation qui semble clairement être devenue LA référence du style Battle Royale. Fortnite se sépare en saisons, chacune durant environ 10 semaines.

Depuis le 25 octobre 2017, date de lancement de la saison 1, 12 saisons se sont succédées, avec chacune leurs ajouts, leurs modifications de la cartes, et leur petite histoire. La saison 2 intégrera également le système de « Battle Pass », coûtant 9,49 euros, qui permet de débloquer nombre de récompense, réparties sur 100 niveaux. Ce système de saisons et de pass a très vite été repris par ses concurrents, comme Apex Legends ou PUBG.

Chaque fois qu’une saison commençait, Epic Games ajoutait quelque chose à la map de leur jeu. Désert à la saison 5, île volante à la saison 6, zone enneigée à la saison 7, volcan et lac à la saison 8, ville futuriste à la saison 9 et météorite à la saison 10, la carte de Fortnite changeait au fur et à mesure (vous pouvez d’ailleurs voir l’évolution de la carte des saisons 5 à 10).

Clairement, ces changement relançaient l’intérêt pour le jeu à chaque début de saison, et ajouter ça avec des nouveaux cosmétiques à débloquer en jouant (et en payant 9,49 euros…) et vous obtenez une base de joueurs qui reste constante, avec des piques toutes les 10 semaines. Et c’est sans parler d’un autre coup de poker de la part d’Epic Games : les événements in-game, visionnables uniquement une seule fois

Le Cube, l'événement Fortnite le plus connu

Epic Games a, dès la saison 4, lancé des événements in-game qui se produisaient une seule fois sur l’intégralité des serveurs. Décollage d’une fusée, arrivée d’un cube venu d’une autre dimension, éruption d’un volcan, tempête de neige, combat d’un mecha contre un monstre ou fin de l’univers, le jeu a su donner des rendez-vous à ses joueurs, qui étaient présents, chaque événement était suivi et attendu, et c’est sans doute leur absence dans les 2 dernières saisons qui explique en partie la chute de Fortnite.

Au final, Fortnite s’est imposé en bientôt 3 ans comme le leader du marché du Battle Royale. Il en a imposé les codes : partie d’une durée d’environ 15-20 minutes, Battle Pass, gratuité initiale du jeu, carte évolutive, système de saisons… Qu’on aime ou pas Fortnite (je le trouve énormément surestimé pour vous dire), il faut reconnaître qu’il a faconné le marché, alors qu’il allait devenir un énorme flop avant ça…


Et après ?

Dès le lancement de son mode Battle Royale, Fortnite a dominé le monde du stream, en faisant du coude-à-coude avec l’indétrônable League of Legends. Le Battle Royale a marqué la 2ème moitié de la décennie 2010 de l’histoire du jeu vidéo, il faut s’y faire. On en est même au point où les licences de FPS se déclinent de plus en plus en Battle Royale.

Call of Duty Modern Warfare. Dernier jeu "classique" de la licence d'Activision ?

Call of Duty, qui avait tâté le terrain en intégrant un mode Battle Royale dans Black Ops IIII en 2018 (oui IIII et pas IV), a finalement décidé de lancer un jeu 100% Battle Royale en 2020, Call of Duty : Warzone, mode de Modern Warfare (sorti fin 2019), mais qui est également accessible aux joueurs ne disposant pas du jeu original. Au final, c’est un schéma qui ressemble au cas de Fortnite, et il faut s’attendre à que ça devienne la norme.

Pour ce qui est de la licence Battlefield, grande rivale de Call of Duty, si un jeu similaire à Warzone ou Fortnite n’a pas été lancé, étant donné que la prochaine itération de la licence arrivera en 2021, vu qu’elle sort tout les 2 ans, le dernier jeu en date, Battlefield V, sorti fin 2019, a également un mode Battle Royale. Il faudra attendre 2021, si un hypothétique « Battlefield VI » sort, pour voir si un jeu à la Warzone ou Fortnite Battle Royale se greffera au jeu de base.

Enfin, peut-être qu’une nouvelle licence, comme Apex ou justement Fortnite, arrivera et prendra le contrôle du monde du Battle Royale ? Mais ça, seul l’avenir nous le dira

Je vous remercie d’avoir lu cette 2ème et dernière Analytique du mois. Oui, seulement 2, mais j’ai décidé de changer (encore) de planning. Plus d’informations vendredi, dans le bilan mensuel d’avril !

Je vous met également le lien vers la chaîne de Monsieur Plouf, qui est l’une des mes plus grandes inspirations dans ma rédaction de mes tests. Voici également le lien de sa chronique sur Call of Duty : Warzone, avec laquelle je suis globalement d’accord, étant donné que je trouve aussi que les Battle Royale, c’est vraiment fun qu’en multi ! Pour ma part, on se retrouve mardi pour une petite surprise avant la dernière critique de JoJo, bonne fin de week-end à vous, mes petits pourfendeurs !