Bonjour et bienvenue dans le dernier article dédié à Demon Slayer avant un bon moment je pense. Vous le savez, le manga a pris fin il y a maintenant une semaine, et le chapitre 205 a provoqué beaucoup de réactions. Certains l’ont apprécié, certains l’ont détesté, beaucoup n’ont pas compris l’intérêt de ce chapitre.

Cet article aura donc comme but d’expliquer ce qu’est le chapitre 205 de Demon Slayer pour moi et de vous expliquer pourquoi je le considère comme une excellente conclusion.

Chapter 205 | Kimetsu no Yaiba Wikia | Fandom

Le chapitre 205 marque une rupture par rapport au précédent. Comme annoncé à la fin du 204, le scénario fait un énorme bond en avant. On quitte l’ère Taisho et le premier quart du XXème siècle pour se retrouver à notre époque, autour de l’an 2020.

Ainsi, tout les personnages que la série nous avait présenté sont morts pendant cette ellipse, et on suit les descendants de ceux qui ont pus créer une descendance. Ainsi Kanao s’est marié à Tanjiro et leur lignée a prospéré. Sumihiko Kamado et Kanata Kamado sont leur arrières petits-fils et les premiers personnages que l’on découvre. Zenitsu s’est uni à Nezuko et ils ont également fondés une famille. Yoshiteru Agatsuma et Toko Agatsuma sont leurs arrières petits-enfants. Inosuke a, par la force d’un destin incroyable, réussi à se marier avec Aoi. Aoba Hashibira est leur descendant.

Oui, dit comme ça on dirait une grosse fanfiction comme celles où les personnages de One Piece allaient au lycée. Mais je pense qu’il faut aller un peu plus loin que ça…

Voici la page sur la version traduite de Scantrad. Intéressons-nous à la traduction des caractères en couleurs : « Le futur qu’ils ont gagné a enfin porté ses fruits ». Le titre du chapitre est quand à lui « Les vies qui resplendissent à travers les âges ». On peut déjà en tirer une petite conclusion.

Chaque protagoniste de la série s’est réincarné. Encore une fois, ça fait très fanfiction, je vous l’accorde. Peut-être que Gotoge avait simplement envie de faire un chapitre dans une ambiance school life ? C’est possible, mais en cherchant, il est possible de trouver une symbolique à chacune des réincarnations des personnages. Voyons ça dans l’ordre d’apparition de chaque personnage :

Sumihiko Kamado (Tanjiro Kamado) :

En plus de porter le nom de celui qui a perpétué la mémoire de Yoriichi, il s’agit de la réincarnation du héros de la série. Cependant, contrairement à son arrière-grand-père, Sumihiko semble être moins sérieux et bien plus enclin à défier l’ordre. Il est possible de voir cela comme la vie parfaite de Tanjiro : une vie où il n’aurait pas eu à aider toutes les personnes et où il aurait pu vivre au jour le jour. On peut aussi interpréter ça comme étant l’insouciance de Tanjiro, qu’il a perdu bien trop tôt, suite à la mort de son père…

Kanata Kamado (Kanao Tsuyuri)

Kanao s’est réincarnée en tant que frère de Sumihiko Kamado. Ici, la signification est bien plus directe, surtout si on s’intéresse au passé de Kanao : elle a été vendue par ses parents. Etant traumatisée par cet événement, elle s’est forgée une carapace, n’agissant plus par elle-même et ne laissant plus transparaître ses émotions. Kanata n’a rien connu de tout ça, et semble même être à l’exact opposé de son arrière grand-mère. Il a une petite amie (Toko) et est bien plus direct avec les autres, comme ce qu’il montre lorsqu’il parle de Yoshiteru ou de son frère Sumihiko. Kanata est maître de lui-même et semble vouloir aider les autres à se comporter de la bonne façon, là où son ancêtre était prise au piège.

Yoshiteru Agatsuma (Zenitsu Agatsuma)

Pour le coup, il s’agit d’une des réincarnations avec laquelle j’ai le plus de mal concernant son sens. Yoshiteru semble être juste un Zenitsu sans aucun changement. En soit, Zenitsu n’avait pas réellement de but. Il souhaite vivre une vie simple sans aucun soucis. Et c’est ce que peut faire Yoshiteru vu que les démons n’existent plus. Yoshiteru vit tellement une vie sans soucis que ses notes à l’école sont, d’après sa soeur « abominables ». Le fait qu’il vit une vie sans problèmes contrairement à son ancêtre s’illustre par ses cheveux noirs, couleur identique à celle de Zenitsu avant qu’il ne commence son apprentissage du Souffle de la Foudre.

Toko Agatsuma (Nezuko Kamado)

Encore une fois, la situation de Toko est similaire à celle de Tanjiro. Le problème est cependant que Nezuko n’est pas vraiment développée durant l’oeuvre… On peut juste se baser sur ce qu’on découvre de Nezuko au début lorsqu’elle est humaine : elle est dans la même situation que Tanjiro, avec une innocence partie bien trop tôt et des responsabilités trop lourdes pour elle.

Ces 4 personnages sont les personnages principaux du chapitres. La plupart des autres personnages ne sont pas nommés, j’indiquerai juste de qui ils sont les réincarnations

Tenma Uzui (Tengen Uzui)

Je… n’ai rien trouvé concernant la réincarnation d’Uzui. C’est un gymnaste professionnel, et je pense qu’il s’agit de la profession où les talents de shinobi d’Uzui servent le plus, notamment l’agilité qu’on attribue aux shinobi. Après, je n’ai pas grand chose de plus à dire sur lui…

Aoba Hashibira (Inosuke Hashibira)

La réincarnation d’Inosuke est intéressante dans le sens où elle ne reprend pas le caractère de l’original. Aoba est bien plus calme que son ancêtre. Il est difficile de parler de vie idéale d’Inosuke, vu que justement, on ne sait absolument rien sur ce qu’il souhaite faire. On l’imagine vivre en montagne à se prendre pour un dieu… C’est justement ce que souhaite faire Aoba, lorsqu’on le voit à la fin du chapitre. Aoba a d’ailleurs découvert le lyocoris bleu, et a donc sans le savoir accompli le rêve de Muzan. Cocasse… Ce personnage ressort comme étant l’un des plus intéressants et l’un des plus mélancoliques, ce qui colle au fait qu’Inosuke aurait très probablement détesté vivre en milieu urbain.

Réincarnations de Muichiro et Yuichiro Tokito

J’ai au début cru qu’il s’agissait des réincarnations de Yoriichi et de Michikatsu Tsugikuni. Mais les symbole de nuage sur la couette d’un bébé, semblable à ceux présents sur les tuniques de Muichiro qu’il portait enfant. Pour eux, je pense que tout tourne autour de la volonté de Muichiro d’avoir une vie tranquille avec sa famille. Le fait que ce soit des bébés peut être basé sur le fait que Muichiro soit le plus jeune pourfendeur et que donc, il apparaisse comme étant le plus jeune.

Réincarnations de Shinobu et Kanae Kocho

Déjà, je tiens à remarquer que leur uniforme ressemble énormément à l’uniforme de l’académie Shûchiin de Kaguya-Sama Love is War. Et déjà c’est un bon point, puisque Kaguya-Sama c’est bien. En plus, y’a la réincarnation de la meilleure waifu du Demon Slayer et puis… Plus sérieusement, leur apparition tourne autour d’un seul thème : la vie paisible qu’avaient les Shinobu et Kanae originales. La vie paisible qu’elles avaient quand elles étaient enfants. Une vie paisible qui a été brisée lorsque leurs parents sont morts tués par des démons, pour être remplacée par une vie remplie de peur et de crainte envers les démons. On peut d’ailleurs interpréter le départ de l’âme de Shinobu au paradis lorsque Doma meurt (et que Shinobu retrouve l’âme du reste de sa famille) comme le début de cette réincarnation. Gotoge fait d’ailleurs référence à l’une des premières descriptions de Shinobu par Tanjiro, qui se basait donc sur son odeur, avec ce que dit Yoshiteru « comme elles sentent bon »

Réincarnation de Gyomei Himejima

Le plus puissant des pourfendeurs, celui qui a dédié sa vie à la protection des autres malgré sa cécité est devenu un maître de maternelle… Pour le coup, tout se base sur ce que faisait Himejima avant de devenir pourfendeur : il s’occupait d’orphelins dans un temple et selon ses dires « J’aurais souhaité vivre comme ça toute ma vie ». Ainsi, son désir s’est réalisé et il protège à nouveau des enfants, dans un cadre plus adapté à l’époque d’aujourd’hui.

Réincarnations d’Iguro Obanai et de Mitsuri Kanroji

Là c’est assez simple, puisque c’est directement expliqué dans le manga. Iguro et Mitsuri se sont réincarnés afin de pouvoir vivre leur amour sans craindre de mourir. Ils ont construit une vie ensemble. Il est d’ailleurs intéressant de noter que la réincarnation de Mitsuri semble avoir un appétit aussi gargantuesques que l’original

Réincarnations de Jigoro Kuwajima et de Sakonji Urokodaki

Les 2 maîtres vivent ensemble, comme de vieux amis… Encore une fois, je n’aurai pas grand-chose de plus à dire sur eux que « ils vivent paisiblement ». Il faut dire que ces personnages ont été relativement peu développés durant l’oeuvre, hormis en tant que motivation (je pense notamment à Zenitsu). Néanmoins, je tiens à remarquer que même si Urokodaki n’a plus son masque sous cette vie, on ne voit pas son visage. Gotoge a réussie à faire perpétuer ce petit mystère jusqu’au bout !

Kiriya Ubuyashiki

Contrairement aux autres personnages, Kiriya est encore vivant. Il est devenu l’homme le plus vieux de toute l’histoire du Japon. Mais pourquoi ? Je pense que cela peut s’expliquer par la malédiction qui touchait la famille Ubuyashiki et qui les empêchaient de vivre au-delà de 30 ans. Le fait que Kiriya vive aussi vieux, au moins 3 fois plus que prévu, symbolise la libération du clan Ubuyashiki…

Réincarnations de Genya et Sanemi Shinazugawa

La signification de leur réincarnation est assez simple : la protection. Sanemi souhaitait protéger des personnes et par dessus tout son petit frère Genya. Genya souhaitait obtenir de la reconnaissance de la part de son frère, il s’est donc mis à protéger des gens en devenant pourfendeur de démons. C’est ce qu’on retrouve dans leur réincarnation qui sont policiers. Sanemi étant l’un des seuls personnages qui a survécu au combat contre Muzan, il a probablement eu une descendance, bien qu’on ne sache pas si ces 2 policiers sont les descendants de Sanemi, bien que j’aime me dire qu’ils le sont.

Réincarnations de Giyuu Tomioka, Sabito et Makomo

Ces réincarnations tournent autour d’une seule chose : la rédemption de Giyuu et l’abandon de ses regrets lors de l’arc de l’Entraînement des Piliers. Sabito et Giyuu se sont rencontrés lors de la sélection finale et se sont vite liés d’amitié. Sabito a pris la protection de Giyuu et de tout les autres candidats, mais il sera tué par le démon aux bras. Seul lui mourra cette année. On peut interpréter cette réincarnation par l’envie de Giyuu de voir Sabito grandir avec lui. Concernant Makomo, étant devenu une amie de Sabito lorsqu’ils étaient morts, on peut se dire qu’elle l’a suivie dans leur nouvelle vie.

Tojuro Rengoku (Kyojuro Rengoku)

Forcément, Rengoku devait être réincarné, c’était une évidence. Dans cette 2ème vie, Tojuro apparaît aussi enjoué que Kyojuro, tout en étant aussi passionné que lui (il dit s’être entraîné toute la nuit). Ici, je pense que tout part d’un souhait de Tanjiro de mieux connaître Rengoku, leurs réincarnations sont donc des amis proches qui ont l’air d’avoir grandis ensemble. Tojuro a également une relation visiblement assez profonde avec son père, ce que Kyojuro a recherché suite à la mort de sa mère, mais qu’il n’a jamais trouvé.


Que veut dire le chapitre 205 ?

Avant de conclure, intéressons-nous rapidement à la signification globale du chapitre 205. Pourquoi avoir réincarné les personnages ?

On peut penser qu’il s’agit d’une simple envie de Gotoge, voire même d’une préparation de sa prochaine oeuvre, mais c’est un peu plus profond que ça.

Durant tout le manga, les personnages imaginaient leur vie dans un monde sans démon. Iguro et Mitsuri en sont l’exemple le plus évident. Ce chapitre nous montre ce fameux monde sans démons, que les personnages ont réussis à créer grâce à leur force et à de nombreux sacrifices… De même, une ellipse de quasiment 100 ans était nécessaire.

Elle était nécessaire afin que chaque personnage meure, hormis Ubuyashiki pour qui la survie a une valeur symbolique, et Yushiro puisqu’il est un démon. Je n’ai d’ailleurs pas parlé de Yushiro car il n’y avait pas grand chose à dire dessus, hormis qu’il honore la mémoire de Tamayo, comme Tanjiro lui a demandé.

Le chapitre 205 de Demon Slayer est donc une conclusion logique. Ce n’est pas un Gaiden déguisé, ce n’est pas un chapitre uniquement pour le fanservice. Il est là afin de conclure l’oeuvre d’une manière originale et inattendue.

Demon Slayer : comment l'anime phénomène a-t-il failli s'appeler ...