Analytique N°16 : Les remakes, mode d’emploi

Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle Analytique. Après une pause bien méritée, on repart de plus belle ! Au programme cette semaine : les remakes de jeu vidéo, le pourquoi du comment ?

Résultat de recherche d'images pour "remake nintendo"

Remake, remaster, portage : définitions de termes vague

Alors, avant de réellement rentrer dans le tas, on va définir ce qu’est un remake, parce que si dans l’industrie du cinéma, c’est assez clair, dans le jeu vidéo, il y a bien plus de terme : remake, remaster, portage, salade tomate oignons, non je veux juste le pain, bref ! Je vous propose donc de revenir sur chacun des termes, avec des exemples. Je précise qu’il s’agit de MES définitions, vos critères de catégorisation peuvent varier :

Portage

Un portage est clairement l’exemple le plus « fainéant » qu’il nous sera donné de voir ici. Un portage est, comme son nom l’indique, la simple réédition d’un jeu sur un nouveau support, généralement de la même génération. Rien ne bouge au niveau du code ou du moteur graphique, même si généralement, un peu de contenu est ajouté afin de (re)donner envie au joueurs. Généralement, il peut s’agir d’une « édition GOTY » qui contient l’intégralité des DLC, ou de contenu 100% inédit, ou juste de l’arrivée d’un titre sur un nouveau support.

C’est aujourd’hui courant dans le marché du jeu vidéo, afin d’enrichir le catalogue d’une console. On peut par exemple penser à la Switch qui a récupéré bon nombre de jeux de la WiiU afin d’alimenter son catalogue et de permettre à ces jeux d’obtenir le succès qu’ils méritent. Résultat, le nombre de bons jeux encore exclusifs à la WiiU aujourd’hui se comptent sur les doigts d’une main (Pikmin 3, Xenoblade X, Mario 3D World, Super Smash Bros. 4, Super Mario Maker).

On classe aussi dans cette catégorie les jeux dit « collection » qui regroupent plusieurs titres. Ici, si les jeux ont aucun ajout, si ce n’est un ajustement des contrôles, mais les disques contiennent plusieurs aventures. Ces opérations sont surtout faites afin de célébrer l’anniversaire d’une licence (Castlevania, Metal Gear Solid), ou juste pour faire (re)découvrir au public d’une console les précédents jeux d’une série, avec du contenu bonus (Metroid Prime Trilogy, Super Mario All-Stars).

Remaster

Petite différence avec les portages, les remasters se concentrent sur l’amélioration graphique, tout en pouvant ajouter du gameplay (comme par exemple Super Mario 64 DS qui ajoute 3 personnages jouables, des niveaux bonus et 30 étoiles, ou Xenoblade Chronicles : Definitive Edition qui possédera un chapitre supplémentaire par rapport à sa version d’origine).

Un remaster sort généralement sur une console qui est sortie 2 générations après sa console originale, sauf dans certains cas (Le remaster de Skyrim 5 ans après sa sortie, preuve de la cupidité légendaire de Bethesda). Généralement, l’accent est mis sur la modification des graphismes du jeu, de la correction de certains soucis et de l’optimisation du jeu original. Il reste globalement le même, mais l’expérience est amélioré par rapport à l’original, de façon à ce qu’il devienne une bien meilleure version, une version définitive.

Mais certains remasters vont bien plus loin que des simples ajustements graphiques ou corrections de bugs. On peut penser à la version PS4 de Shadow of the Colossus qui adapte totalement le moteur graphique et qui reste pour moi un remaster, car absence de véritable ajout de contenu ou de changement de gameplay.

Remake

Et on finit avec les remakes. Qu’est-ce qu’un remake ? Je vous dirais qu’un remake est un nouveau jeu bâti que le squelette de l’ancien, qu’il reprend l’ADN de l’original tout en le transformant afin de l’adapter à son époque. Ainsi, contrairement à un remaster, un remake modifie également le gameplay du jeu, en le mettant au goût du jour (AM2R, Metroid Zero Mission) ou en le modifiant totalement (Final Fantasy VII Remake). Un remake peut également modifier le level-design de son modèle (Resident Evil 2 Remake).

Au final, un remake peut aller d’un jeu qui met au goût du jour son original (AM2R, Zelda Link’s Awakening) ou un jeu qui diffère totalement de son modèle, au point d’avoir juste le titre et l’univers en commun (Final Fantasy VII Remake). Un remake partage généralement très peu de données et de code avec l’original, et est généralement un jeu fait de zéro en s’inspirant du jeu d’origine, contrairement aux portages et aux remasters qui reprennent le jeu d’origine comme base.


Les remakes/remasters/portage : Pourquoi un tel engouement ?

RESIDENT EVIL 3 sur Steam

Comme dit en intro, depuis plusieurs années, les remakes et leurs dérivés inondent de plus en plus nos consoles et PC. C’est simple, pour certains, si la 7ème génération de console était celle des TPS/FPS, la 8ème semble être celle qui fait la part belle aux remakes. Il suffit de regarder les grosses sorties actuelles de 2020 : Resident Evil 3, Animal Crossing : New Horizons, Doom Eternal, Final Fantasy VII Remake… 2 remakes sont à la tête d’affiche de 2020. Je n’ai rien contre ça, mais ça illustre bien la tendance actuelle du marché, qui semble être à mi-chemin entre préservation du passé et envie d’argent facile.

The Legend of Zelda: The Wind Waker HD | Wii U | Jeux | Nintendo

Car si dans l’idée, un remake permet à un jeu d’être découvert par plus de monde et pour certains, d’obtenir le succès qu’ils méritent (Okami HD), un remake est surtout un succès assuré, car les joueurs nostalgiques risquent d’acheter ce remake afin de repenser à l’expérience qu’ils ont vécus, il y a X années en découvrant le jeu dans sa version originale… Car au fond, cela soulève un autre problème : si les jeux sont constamment ramenés sur les plateforme les plus récentes, n’est-ce pas parce que le jeu vidéo entretient mal son passé ?

Un commentaire sur « Analytique N°16 : Les remakes, mode d’emploi »

  1. Je pense que plusieurs choses son importantes.
    D’une part le remake est une tendance lourde dans les industries culturelles en général, pas que dans le jeu vidéo. J’ai souvenir d’une remarque du journaliste ciné Rafik Djoumi qui disait que si on regardait dans les dvd de nimporte qui, il y avait des chances qu’on trouve un tiers de remake, dont une partie dont on n’est pas conscience du fait qu’ils en soient.

    Et de l’autre, une des spécificités du jeu vidéo est que cest un média totalement lié à ses supports. De ce fait, les consoles et les jeux sont vites remplacés et du coup, le remake ou remaster devient la solution unique pour pouvoir découvrir ou redécouvrir un classique.
    Il y a aussi la question de la conscience du patrimoine videoludisue que tu pose à la fin, et personnellement, j’ai vraiment le sentiment que le monde du jeu vidéo (créateurs et joueurs dans leur majorité) ne se soucient pas du tour de cet aspect patrimonial.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s