Top M’en 5 N°9 : 5 Moments mémorables dans l’anime The Promised Neverland

Bonjour à tous et bienvenue dans ce neuvième Top M’en 5 signé Nacchan. Aujourd’hui je vais me pencher sur des moments qui m’auront marqué dans l’anime, car ayant lu les scans avant la sortie du manga en France j’étais assez hypée de voir ce que l’adaptation en anime donnerait ! Bien évidemment il y a beaucoup de moments marquants et je ne peux malheureusement pas tous les mettre. Je ferai au passage quelques comparaisons avec le manga mais je ne parlerai pas de ce qui n’est pas encore dans l’anime (je vous invite à lire la suite de la série pour découvrir un peu plus le monde extérieur). Sur ce, c’est parti !


5 – Emma et le dessin au mur

Honnêtement, elle m’a fait peur en apparaissant sans prévenir. Mais j’étais tellement sous pression à ce moment là, Emma a su faire preuve d’énormément de sang-froid en se disant à elle-même de sourire et de ne rien laisser paraître. A seulement 11 ans. Franchement chapeau. On se rend compte à quel point Maman est dangereuse et effrayante. Et quand on pense que c’est fini après l’intervention de Ray, Maman se retourne encore. Bonjour la pression qui fait des montagnes russes.


4 – L’échec d’Isabella

Je trouve que c’était très beau de la voir relâcher ses cheveux, ça renforce l’impression qu’elle aussi veut se libérer de ce monde, tout en acceptant l’évasion des enfants. C’est quand-même fou à quel point on finit par compatir pour les adultes avec leur flashback et on oublie qu’elles aussi ont été enfant et sont passés par là aussi. Elles luttent simplement pour survivre. Mais on peut se demander du coup en voyant la grand-mère qui est réellement derrière le système de ce monde


3 – « Je suis un humain !! »

J’ai vraiment beaucoup aimé cette phrase. Alors qu’on avait l’impression qu’il était lâche et avait juste abandonné l’idée de vivre et s’échapper avec tout le monde, c’était en fait lui qui était le plus impliqué et le plus révolté depuis le début, en se préparant à mourir en tant qu’humain et pas finir misérablement en pâture pour faire leur faire plaisir.


2 – La mort de Krone

J’ai particulièrement aimé la mise en scène qui alternait flashback, qui nous fait compatir au dernier moment aussi, repas des enfants à l’orphelinat, qui reflète sa propre situation, sur le point de servir de nourriture aux démons. Au final, les humains eux aussi font la même chose que les démons. Enfin, c’était pour ma part très bien réalisé avec la musique « joyeuse » qui s’opposait complètement à sa mort. Elle a pourtant bien lutté jusqu’à la fin alors que les dés étaient déjà jetés. Même les adultes restent impuissants au final…


1- La mort de Conny

C’est personnellement une des scènes qui m’aura le plus marqué même si c’est la première, comme j’ai lu le manga sans savoir de quoi ça parlait vraiment au début. Et ils ont parfaitement su poser l’ambiance dans l’anime: en allongeant le moment où Norman et Emma observaient les alentours, avec les gouttes d’eau qui tombent du plafond et l’absence de musique, ils ont réussi à faire durer le suspense avant la découverte du corps, même si on savait que quelque chose ne tournait pas rond. Mais alors l’apparition des démons était encore plus spectaculaire, grâce aux zooms et aux bruitages horribles pour les faire paraître encore plus monstrueux, et aux visages horrifiés d’Emma et Norman sous le camion, sans oublier Maman. A ce moment là on se sent déjà bien dans la mouise rien qu’avec cette scène qui introduit très bien ce Neverland où les enfants sont destinés à finir en pâture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s