Amachronique N°2: Fullmetal Alchemist

Résultat de recherche d'images pour "fma"
Ces deux personnes illustrent mon entrée dans le monde des passionnés du manga

Aujourd’hui, on parle DU manga. DU manga qui m’a fait devenir un vrai passionné et de celui que je pense être l’un de mes mangas préférés, car contrairement aux jeux vidéos, lorsqu’on me demande quel est mon manga préféré, je n’arrive pas à avoir de réponse claire. Fullmetal Alchemist est par contre l’un des mangas qui m’a le plus marqué. Ce manga nous conte l’histoire de deux frères, Edward et Alphonse Elric, tout deux alchimistes, qui parcourent le pays d’Amestris à la recherche de la pierre philosophale, qui pourrait leur permettre de récupérer ce qu’ils ont perdus à la suite d’une expérience, d’une transmutation ratée. Edward y a laissé sa jambe gauche tandis qu’Alphonse a perdu la vie, cependant Edward a par la suite sacrifié son bras droit afin de ramener l’âme de son frère. Le manga a donc comme cadre une réalité plus qu’alternative, puisque les seul points qui rattachent le monde de FMA au nôtre sont tout d’abord les dates (l’histoire se passe au début du XXème siècle) et certains événements qui trouvent leur équivalents chez nous, mais aussi les origines ethniques des personnages, si ceux originaires d’Amestris font clairement allemand-européen, il arrivera de trouver des personnages qui peuvent faire penser à des peuples bédouins, d’autres qui rappellent les peuples d’Asie de l’Est. On trouve même une référence à l’histoire perse. Hiromu Arakawa, la mangaka maîtrise son sujet et ça se sent. Oui, j’ai bien dit LA mangaka (même si elle a changé son nom d’Hiromi à Hiromu pour son pseudonyme, de peur que son manga se vende peu à cause de son genre). Ah et avant de commencer, je vais quand même un peu beaucoup spoiler. Lisez FMA, le manga s’est fini il y a quasiment 10 ans ou regardez FMA: Brotherhood

Résultat de recherche d'images pour "arakawa hiromu cow"
Hiromu Arakawa, ou plutôt Hiromi Arakawa, la géniale auteure derrière FMA, qui se représente…. en tant que vache.

Mais revenons à nos alchimistes. Avant de (enfin) commencer à parler du manga, sachez que avec 70 Millions d’exemplaires vendus, Fullmetal Alchemist est le 27ème manga le plus vendu de l’histoire, ce qui est une très belle performance, étant devant des classiques comme GTO, Dragon Quest: Fly, City Hunter, Fairy Tail et en étant au même nombre de ventes que Kenshin le Vagabond. Mais pourquoi FMA a t’il autant marché ? Et bah ça c’est grâce aux nombreuses qualités du manga, car Arakawa est une excellente mangaka.

Résultat de recherche d'images pour "fma automail tome 1"
Comment faire des designs qui sortent de l’ordinaire? Avec des bras robots pardi !!

Tout d’abord, parlons de l’univers de la série qui est très riche. Comme dit plus haut, Amestris se veut être un alter-ego de l’Allemagne du début du XXème siècle. On retrouve cependant quelques notions qui nous rappellent inconsciemment l’Allemagne Hitlérienne. On peut penser au président King Bradley, qui est aussi nommé Führer ou encore au massacre Ishbal. Si ces deux éléments peuvent également rappeler l’Allemagne du début du XXème siècle (Führer est un titre politique allemand qui existait avant Hitler, et le massacre Ishbal peut rappeler le génocide arménien), dans l’inconscient collectif, Führer sera immédiatement associé à Hitler et un massacre organisé par un pays faisant référence à l’Allemagne fait penser à la Shoah. Mais je divague. FMA a donc un univers solide, qui fait référence au nôtre, tout en amenant plusieurs éléments fantastiques. Si on pense directement à l’alchimie et ses équivalents, personnellement, je pencherai plutôt pour les auto-mail, prothèses métalliques parfaites qui sont capables de remplacer un membre à la perfection. C’est d’ailleurs des deux automails d’Edward que lui vient son surnom d’alchimiste: le « Fullmetal Alchemist » (l’alchimiste d’acier). Et ce n’est qu’une des nombreuses notions de l’univers de FMA. Arakawa arrive à développer un univers réaliste (en prenant en compte les variable x et y que sont l’alchimie et les automails) à le faire évoluer en 27 tomes, tout en développant ses personnages. On peut penser aux règles de l’alchimie (cercle de transmutation pour pratiquer, interdit de créer de l’or et des humains,….), ou encore au contexte géo-politique d’Amestris, très bien décrit dans le manga, et même l’histoire du pays, c’est pas beau tout ça ? Ce qui m’a aussi beaucoup marqué dans FMA, c’est que contrairement à d’autres mangas que j’avais pu lire (Dragon Ball et One Piece à l’époque), FMA introduit ses antagonistes dès le début: les 7 homonculus.

Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork"
Si l’idée est peu originale (7 péchés capitaux) l’utilisation est excellente

FMA a donc pour ennemi les homonculus, qui sont au nombre de 7 (sans compter le 8ème, le boss final), pour les 7 péchés capitaux. On trouve donc:

  • Lust, Homonculus de la Luxure: la seule femme du groupe, et généralement l’une des stratèges. Toujours flanquée avec Glutonny. Peut allonger ses ongles pour en faire des lance, d’où son surnom « Lance Ultime ».
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork lust"
  • Glutonny, Homonculus de la Gourmandise: Petit gros chauve et qui a pas l’air très futé. Peut manger tout et n’importe quoi et est même capable d’ouvrir une porte vers une dimension parallèle
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork gluttony"
  • Envy, Homonculus de la Jalousie: Homonculus a l’apparence androgyne et aux cheveux verts. Peut prendre l’apparence de n’importe qui et de n’importe quoi. Sa véritable apparence est celle d’une chimère, ou d’un ver quand il n’a plus d’énergie dans sa pierre philosophale
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork envy"
  • Sloth, Homonculus de la Paresse: Montagne de muscles qui parle peu et se plaint de la difficulté de la vie et de combien il a « envie de se reposer ». Ironiquement, c’est l’homonculus le plus rapide.
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork sloth"
  • Greed, Homonculus de l’Avarice: Apparence normale, si on exempte ses dents pointues. Peut créer un bouclier de mercure incroyablement résistant autour de son corps.
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork greed"
  • Wrath, Homonculus de la Colère: Homonculus le plus jeune, possède un incroyable talent à l’escrime et une vision parfaite.
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork wrath"
  • Pride, Homonculus de l’Orgueil: Aîné parmi ses frères et soeurs. Capable de manipuler son ombre pour en faire un monstre terrifiant
Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus artwork pride"

Cet 7 Homonculus sont tous issus du corps de « Père », tel qu’ils le nomment. Et ce qui es vraiment cool, c’est que chacun d’eux a un développement. Bon sur certains c’est plus prononcé que d’autres (Envy et Greed par exemple) et le problème, c’est qu’un Homonculus meurt très, très tôt dans l’histoire (environ au tome 7 je crois), ce qui lui empêche tout développement (là où les autres homonculus meurent tous dans les tomes 21 à 27). Car oui, Arakawa gère à la perfection ses personnages et même certains que on pourrait penser inutile apparaissent au final très souvent dans le récit. Car passé le tome 18-19 et l’arc de la Forteresse du Nord, aucun personnage n’est introduit et tous convergent vers un unique point: Central City, capitale d’Amestris et accessoirement repaire des homonculus.

Mais il serait hypocrite de parler de FMA sans parler de ses animes. Et j’ai bien dit SES animes. Fullmetal Alchemist est donc l’un des premiers mangas à avoir été adapté en 2 animes différents, l’un sorti en 2003 et juste nommé « Fullmetal Alchemist » et l’autre sorti en 2009 et nommé « Fullmetal Alchemist: Brotherhood ». Chaque anime a même un film d’animation qui lui est rattaché, le premier « Fullmetal Alchemist: Conqueror of Shambala », qui fait office d’épilogue au premier anime, est sorti en 2005 et le deuxième « Fullmetal Alchemist: L’Etoile sacrée de Milos » ,sorti en 2011,fait office de filler à Brotherhood. Mais alors, pourquoi 2 animes pour un seul et même manga ? Surtout que contrairement aux animes récents, qui ont abandonné le format fleuve à la One Piece ou Naruto (dans le Jump, seul Black Clover et One Piece ont un anime de ce format, pour une qualité par forcément omniprésente) pour un format saisonnier, à la My Hero Academia, Shingeki no Kyojin ou Seven Deadly Sins, Fullmetal Alchemist possède 2 animes, totalement dissociable entre eux. La raison est simple. Le premier anime, sorti en 2003, a commencé sa diffusion alors que le manga ne disposait que d’une vingtaine de chapitres (parution en mensuel oblige). Résultat, l’anime a très vite rattrapé le manga, et il est donc parti dans de l’inédit. Ici pas d’homonculus issus du corps de Père, leur cheffe s’appelle Dante et les homonculus sont ici crées à la suite de transmutation humaines ratées, contrairement au manga et à Brotherhood où les homonculus sont crées à partir d’une pierre philosophale, qui contient une partie de l’Essence de Père.

Résultat de recherche d'images pour "fma homunculus 2003"
De gauche à droite: Lust, Glutonny, Envy (identiques au manga), puis Pride (qui est Wrath dans le manga) puis Wrath et Sloth (inédits) et enfin Greed (identique)

Et en soit, l’idée, bien que faisant plus solution de secours que véritable volonté artistique, est très bonne. Vois un univers être développé différemment que comment l’auteur l’avait prévu est très sympathique à suivre. Et c’est en soit un concept que j’ai très peu vu, à part pour Ao no Exorcist qui était dans le même cas que FMA lors de la diffusion de sa saison 1. L’idée permettrait de donner encore plus d’impact aux adaptations de manga du style « Alors c’est cool hein ? Sinon tu peux vois comment l’auteur a encore mieux développé l’histoire que nous. » (surtout que j’ai beaucoup de mal à suivre des animes dont j’ai déjà lu l’histoire en manga. Les seul anime que j’ai bien regardé sont Go-Toubun, No Game No Life, les 2 premières parties de JoJo et HunterXHunter. Et j’ai très peu, voir aucun de tomes papiers de ces œuvres dans ma mangathèque.). Surtout que FMA 2003, on va l’appeler comme ça, arrive à très bien développer un univers parallèle à FMA, et certaines idées sont même meilleures, notamment la transmutation humaine, qui sert d’élément déclencheur dans le manga et qui a trop peu d’impact, surtout quand la quasi-totalité de ceux qui l’ont pratiqué se sont reconstruits. Ici il n’est pas rare de voir le transmutateur faire face à sa propre « création » (Sloth est dans FMA 2003, le fruit de la transmutation de Edward et Alphonse, elle a donc l’apparence de leur mère). Je vais m’arrêter là, on ne va pas entrer dans le débat « FMA 2003 VS Brotherhood », on gardera ça pour plus tard. Mais c’est l’heure du Top de l’Amachronique !!! Alors, plutôt que de vous parler de mes 7 tomes préférés, on va parler des personnages:

Mes 7 personnages préférés de Fullmetal Alchemist:

7- Alex Louis Armstrong:

Résultat de recherche d'images pour "fma"

Derrière ce physique de baraqué et cette pilosité faciale qui a l’air placée au mauvais endroit se cache un personnage héroïque, mais qui n’en oublie pas ses valeurs. Commandant de l’Armée d’Amestris, Alchimiste d’Etat, il n’a pas monté en grade depuis son entrée dans l’armée (les Alchimiste d’Etat ont un grade de commandant) pour une seule raison: il ne tue pas. En 27 tomes parmi lesquels il doit apparaître dans plus de 20, il ne tue qu’une seule personne: l’Homonculus Sloth, qui avait mis sa sœur et ses troupes en danger de mort. Colosse au grand cœur.

6-Maes Hugues:

Résultat de recherche d'images pour "fma hugues"

Est-ce qu’un personnage qui meurt très vite peut être l’un de mes préférés ? Et bien oui… Camarade de promotion de Roy Mustang, il est affecté à Central City sous le grade de Lieutenant-Colonel. Il est la première personne de l’armée à deviner le projet des homonculus et que l’armée est en réalité à leur botte. Il mourra des mains d’Envy, qui aura pris l’apparence de l’une des deux personnes qu’il chérit le plus: ne connaissant pas l’apparence de sa fille, il prendra celle de sa femme….

5- « Scar »:

Résultat de recherche d'images pour "fma scar"

Tout d’abord antagoniste, il passera par la force du destin du bon côté de la force (ou du bon côté de l’alchimie….). Seul survivant officiel du massacre Ishbal (y’en a d’autres en fait), il voue une haine sans nom aux alchimistes d’Etat, qui sont en grande partie responsable de la désolation qui règne désormais sur sa région natale. Il ne maîtrise qu’une seul partie de l’alchimie: là où celle-ci nécessite la destruction et la reconstruction, Scar s’est spécialisé dans la destruction. Mais malgré tout, il est plus qu’attachant et surtout, il finit bien !!

4- Edward Elric:

Résultat de recherche d'images pour "fma"

Ouais le héros n’est que 4ème, mais y’a une raison simple. Mon problème avec Edward, c’est que certes il évolue énormément, rien qu’en apprenant la véritable nature de la Pierre Philosophale, mais que je trouve que 3 autres personnages sont mieux menés que lui. Mais à part ça je l’aime beaucoup hein…

3-Roy Mustang:

Résultat de recherche d'images pour "fma mustang"

Déjà qu’il manie une alchimie qui pète la classe (l’alchimie du feu), qu’il est le seul personnage de la série a avoir tué un Homonculus et poussé l’autre au suicide, il faut qu’il ait un développement excellent. Mustang commence donc en tant que Colonel un peu je-m-en-foutiste à East City avant d’être transféré à Central et d’assister à la mort de son meilleur ami Hugues. Suite à ça Mustang commencera a relier tous les événements pour détecter la piste des Homonculus et complotera contre eux. Finalement ça se retournera contre lui lorsqu’il sera forcé par Pride a effectuer la transmutation humaine, pour devenir l’un des Sacrifices (alchimistes qui ont emmagasiné des connaissances et de l’énergie dans l’au-delà et qui peuvent faire de l’alchimie sans cercle), mais il deviendra aveugle…

2- Greed Yao:

Résultat de recherche d'images pour "fma greed ling"

C’est de cette manière que je nomme le deuxième Greed de l’histoire, qui s’est approprié le corps de Ling Yao. Au départ bien plus fidèle à Père que son aîné, son avarice infinie ramènera ses anciens souvenirs à la surface et il finira par s’allier avec Edward, devenant le seul homonculus a être du côté d’Amestris… Il s’adoucira progressivement (tout en restant un homonculus hein) pour finalement prononcer ceci lors du combat final: « J’ai toujours voulu avoir des amis comme eux… »

1-Alphonse Elric:

Résultat de recherche d'images pour "fma alphonse"

Oui bon c’est pas très original, mais j’adore Alphonse. Non seulement son design est super cool, mais en plus de ça il évolue et contrairement à Edward, sa puissance augmente également !! Et puis il adore les chats qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?

En plus de ça, FMA prend le temps de se finir. Et ça c’est vraiment très bien. Contrairement à des mangas où les fin est baclée ou rushée, ou encore d’autres où on risque de voir la fin dans 10 ans minimum, FMA se boucle en 27 tomes, soit une soixantaine d’épisodes pour FMA Brotherhood et une cinquantaine pour FMA 2003 plus son film qui fait office d’épilogue.

Image associée
Le boss final a un soleil dans la main…. Et le pire c’est que c’est cohérent

Pas de nouvel ennemi, pas de retournement de situation: Les 7 homonculus, L’homonculus Originel et basta. FMA ne s’éternise pas et surtout, il donne une fin plus qu’ouverte, mais qui est surtout satisfaisante. Et ce qui est drôle, c’est que si Alphonse récupère son corps, Edward, lui, ne récupère que sa jambe. Et si il déclare vouloir faire plaisir à Winry, on comprend très vite que c’est pour se souvenir de cette aventure, comme si Arakawa elle-même nous demandait de ne pas oublier FMA au fur et à mesure que les limbes du temps absorbent notre mémoire.

Côté produits dérivés, FMA a été adapté en douze jeux vidéos, sortis sur PS2, GBA, DS, Wii et PSP. On peut également retrouver 2 jeux de cartes, nommés humblement « Fullmetal Alchemist: Alchemic Card Battle VGC » et « Fullmetal Alchemist: Trading Card Game », mais aussi 6 romans d’histoires originales. Elle est pas belle la vie ? Sauf que bon, nous, ont a eu que les romans. Les jeux vidéos ne sont sortis qu’au Japon et de même pour les jeux de cartes. Et vu que le succès de la série est finie (en même temps elle s’est finie il y a dix ans), on peut se brosser pour chopper un jeu FMA sur une console actuelle qui sortirait chez nous.

Mais lisez Fullmetal Alchemist. Ce manga m’a fait rêver et me fait parfois encore rêver aujourd’hui lorsque que je regarde les 27 tomes sur mon étagère. Je me souviens de ces 3 années à suivre ce périple, et à attendre frénétiquement mon argent de poche et mon anniversaire pour continuer l’histoire, je me souviens des discussions passionnés que j’avais avec mon meilleur ami de l’époque et que j’ai encore avec l’une de mes amies aujourd’hui (Akyhiap, coucou !!). Je me souviens et je me souviendrai de ce manga comme celui qui m’a fait ouvrir la porte du manga de passionné, qui m’a fait découvrir que le mot manga ne se limitait pas à Dragon Ball, One Piece et quelques dessins animes que mon père regardait. Et aujourd’hui je suis fier d’avoir grandi avec Fullmetal Alchemist. Je suis né trop tard pour grandir avec le club Dorothée et la première génération de Pokémon, je suis né trop tôt pour grandir avec My Hero Academia, Undertale et Ponyo mais je suis né à temps pour connaître l’ascension de FMA et le chérir aujourd’hui pour être le manga qui m’a le plus marqué durant mon enfance.

Résultat de recherche d'images pour "fma end screen"

Merci du fond du coeur pour avoir lu cette deuxième Amachronique. Sachez que lundi, on fêtera le premier mois du site et que je prépare une mise au point et un bilan de novembre 2019. Je parlerai aussi des Amachroniques et de leur planning, qui va être modifié. Et puis si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à en parler autour de vous afin de faire grossir la communauté du site… Bonne soirée ou journée à vous !!

Un commentaire sur « Amachronique N°2: Fullmetal Alchemist »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s