Personnalitay N°4: GLaDOS

Résultat de recherche d'images pour "glados creepy"
Niveau design, on a déjà fait moins glauque

« Votre vie n’a été qu’une erreur de calcul. Une erreur de calcul que je vais corriger » « Sinon, vous êtes sur le point de vous faire radier sans préavis du Club des Vivants. » Tant de phrases cultes qui ont pour origine un seul et même personnage: GLaDOS, ou « Genetic Lifeform and Disk Operating System » (Forme de Vie Génétique et Système d’Exploitation de Disque), personnage légendaire de la série de jeu Portal, édité et développé par Valve, GLaDOS a été imaginée par Erik Wolpaw et Kim Swift, et doublée par Ellen McLain. Valve est une société connue pour Half-Life mais aussi pour avoir créer la plateforme Steam. Mais pourquoi GLaDOS a t’elle autant marqué les esprits ? C’est ce que nous allons voir.

Résultat de recherche d'images pour "glados creepy"

Tout au long de Portal 1, GLaDOS ne sera considérée que comme une voix-off au ton plus que robotique et à l’humour plus que piquant, GLaDOS révélera son apparence au joueur à la fin du jeu, dans la dernière salle explorable dans le centre d’Aperture Science. GLaDOS fait d’ailleurs office de boss final de Portal 1. Et avant de s’intéresser plus en détail au comportement de GLaDOS, j’aimerai m’intéresser au combat que l’héroïne que nous incarnons, Chell, mène contre cette IA à la fin de Portal 1. Le but du combat est d’installer des processeurs à GLaDOS par la force, afin de la faire disjoncter. Et ce qui est génial, c’est qu’à chaque processeur installé, le comportement de GLaDOS se détraque de plus en plus, ce qui met en place une ambiance tout de même assez glauque qui s’intensifie au fur et à mesure que le combat avance.

Mais si GLaDOS a autant marqué les gens, c’est grâce à son caractère bien trempé. Comme dit précédemment, GLaDOS fera, dans Portal 1, office de voix off mais aussi d’unique personnage du jeu parlant, Chell étant muette et les autres « personnages importants » ne sont que des simples objets tels qu’un cube ou une tourelle. GLaDOS est donc l’unique lien qui nous relit au monde du jeu d’un point de vue vocal et là où elle aurait pu être une simple voix-off de laboratoire dénuée de toute personnalité et de sentiment, Valve a fait l’exact inverse en lui donnant certes une intonation de voix-off de laboratoire, mais avec une personnalité et un humour plus que sarcastique (comme illustré dans les citations du début de l’article. GLaDOS n’hésite pas à balancer de violentes piques à Chell ou à faire de l’humour. (  » Si vous avez la tête qui tourne, n’hésitez pas à vous évanouir. » ), GLaDOS se permet ça car elle se sait omnipotente à l’intérieur du centre d’Aperture Science. Elle peut modifier et contrôler le centre à sa guise, et c’est surement ce qui la convainc de parler ainsi, argument amplifié par les phrases que prononce GLaDOS une fois que Chell s’est évadée du complexe et cherche la salle où est GLaDOS. Elle prononce alors des phrases dénuée d’humour, bien plus courte et plus froide. On croirait presque que GLaDOS commence à avoir peur, au fur et à mesure que la bataille finale approche… Sa verve acerbe est même renforcée par le fait que Chell soit muette. On pourrait penser qu’avoir une héroïne parlante aurait permis au développeur de montrer la suprématie de GLaDOS, en faisant en sorte qu’elle contre Chell sur chacune de ses paroles mais non, Chell reste muette et encaisse de bout en bout.

Résultat de recherche d'images pour "glados potato"
Oui c’est bien GLaDOS

Mais dans Portal 2, GLaDOS se voit donner une forme bien plus…. singulière. Une fois que Chell a placé Wheatley au contrôle du centre à la place de GLaDOS, celle-ci voit sa conscience être transférée par ce dernier dans…une patate. C’est alors la naissance de GLaDOS-Patate, qui deviendra par la force du destin l’alliée de Chell durant la deuxième partie de Portal 2. Si son humour a heureusement enduré le transfert (« Alors. Ça va, la forme ? PARCE QUE MOI JE SUIS UNE PATATE. » ) son ton monotone lui s’est vu sévèrement endommagé et GLaDOS parlera maintenant de manière bien plus expressive qu’auparavant, ce qui est une super bonne idée de mon point de vue. Le personnage nous est alors présenté sous un nouvel angle (et une nouvelle forme), et le fait que GLaDOS garde son caractère malgré le fait qu’elle ait perdue son omnipotence et qu’elle soit même désormais plus faible que Chell, au point d’être maltraitée par un oiseau, est génial. Mais GLaDOS paraîtra bien plus expressive qu’avant, la perte de son ton monotone aide beaucoup. Voici un exemple pour comparer:

« Avant, j’étais tout entière à mes tests. Personne ne m’assassinait. Personne ne me mettait dans une patate. Personne ne me picorait. C’était le bonheur. » (phrase prononcée par GLaDOS à la fin de Portal 2)

« BIEN SUR QUE SI ! VOUS ÊTES L’ABRUTI CONÇU POUR ME RENDRE IDIOTE ! » (phrase prononcée par GLaDOS-Patate à destination de Wheatley peu après son transfert)

Cave Johnson et Caroline

Très bon coup de Valve. Mais GLaDOS ce n’est pas qu’un comportement, c’est aussi une histoire. Dans la deuxième partie de Portal 2, quand Chell explorera avec GLaDOS-Patate les tréfonds d’Apeture Science, l’origine de GLaDOS est révélée. GLaDOS est le plus grand de Cave Johnson, créateur d’Aperture Science, qui souhaitait créer une IA afin de gérer son sens et de dépasser son principal concurrent, Black Mesa (Le VVU, le Valve Videoludic Universe). Après plusieurs essais, GLaDOS, en tout cas sa partie « Disk Operating System » est opérationnelle. Reste à mettre au point la partie « Genetic Lifeform » Johnson prévoit alors de transférer sa conscience dans GLaDOS, mais il meurt avant, donc c’est celle de sa secrétaire, Caroline, qui est transférée afin de compléter GLaDOS et de pouvoir commencer à l’utiliser. Mais GLaDOS a des pulsions meutrières, qui seront atténuées avec les processeurs utilisés à la fin de Portal 1. Tout se passa bien, jusqu’à un jour de Mai 200_, où lors du jour « Amenez votre fille au travail », GLaDOS libéra toute la réserve de neurotoxine afin d’emprisonner les personnes présentes pour leur faire subir des tests.. Le tour de Chell finit par arriver et…

Au final, que penser de GLaDOS ? Que retenir d’elle si ce n’est qu’il s’agit de l’un des personnages les mieux écrits du jeu vidéo actuel, et ce malgré sa condition dans Portal 1 qui laissait penser qu’elle serait très vite oubliée. GLaDOS a marqué la mémoire de tous les joueurs de Portal, par son caractère, son histoire et sa personnalité. De voix-off prévu pour être un bruit de fond, on a obtenu un personnage inoubliable<.

« C’était sympa. Adieu. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s